Comment isoler la toiture par l’intérieur ?

isoler la toiture par l’intérieur

Pour isoler une toiture, vous pouvez procéder par l’extérieur ou l’intérieur. L’isolation par l’intérieur présente l’avantage d’être moins onéreuse. Vous désirez isoler votre toiture par l’intérieur, mais vous ne savez comment y parvenir. Cet article vous est destiné. Il vous dit tout à propos.

Les préalables à l’isolation de toiture par l’intérieur

Avant de commencer les travaux d’isolation d’une toiture par l’intérieur, il est indispensable d’examiner d’une manière approfondie sa sous toiture. Cette inspection a pour but de vérifier l’état de la charpente de cette dernière. 

En effet, la charpente est la structure sur laquelle repose votre toiture. Si celle-ci n’est pas en bon état, elle rendra très rapidement votre isolant moins performant. Vous serez alors tenu de le remplacer juste quelque temps après l’achèvement des travaux. 

Si lors de votre inspection vous remarquez que des insectes xylophages ont élu domicile sur votre charpente ou qu’il y a de l’humidité sur celle-ci, il serait plus judicieux de faire appel à un professionnel qualifié pour vos travaux d’isolation de toiture par l’intérieur. Vous en trouverez un en cliquant sur https://www.godeau-toitures.be/.

Les préalables à l’isolation de toiture par l’intérieur

Celui-ci appliquera sur votre charpente un traitement adéquat. Il existe en effet toute une multiplicité de traitements. Qu’ils soient préventifs ou curatifs, ils ont pour but d’assurer une meilleure santé de votre charpente. Ils peuvent se présenter sous forme de badigeonnage, pulvérisation, consolidation ou encore d’injection. C’est au professionnel de déterminer celui qui convient à votre situation.

Quelles méthodes pour isoler sa toiture par l’intérieur ?

Il existe trois techniques pour isoler la toiture de son habitation par l’intérieur.

L’isolation des combles perdus

Si vos combles ne sont pas aménagés, deux possibilités vous sont offertes

  • La pose de plaques d’isolation

L’on déroule l’isolant directement sur les planchers en béton ou en bois. L’isolant est ensuite recouvert par une autre couche (le pare-vapeur). Ceci, pour limiter les ponts thermiques et réduire la formation d’humidité. Si vous souhaitez procéder vous-même à l’isolation par l’intérieur de votre toiture, sachez que c’est la méthode la plus accessible. Mais à cause du prix élevé de la main-d’œuvre, cette technique est la moins pratiquée par les professionnels. 

  • La technique de soufflage au sol

Le procédé de soufflage sert à déposer l’isolant directement sur le plancher de la pièce concernée. L’isolant étant placé sur toute la surface des combles, elle permet d’éviter les ponts thermiques. Cette technique est simple et moins onéreuse. Ce qui fait qu’elle convient aux combles aménagés. 

L’isolation sous rampants 

Suivant cette technique, un matériau isolant est déposé entre les chevrons de votre charpente. Elle se fait par le grenier ou les combles et présente l’avantage d’être moins chère. Aussi, elle ne nécessite pas un démontage de votre couverture. 

Ce type d’isolation est possible pour les toitures dont l’intérieur est accessible. Pour y procéder, le choix des isolants se fait en fonction de la nature, de l’épaisseur, des performances des isolants ainsi que de la surface disponible pour les recevoir.

L’isolation d’une toiture de terrasse

L’isolation d’une toiture de terrasse

Il est possible d’isoler les toitures de terrasse par l’intérieur. Mais ce type d’isolation ne leur convient pas en effet. Il favorise l’apparition des ponts thermiques. Ce qui causera des déperditions de chaleur dans votre logement et donc une augmentation de vos factures d’électricité. Il est alors plus conseillé d’isoler la toiture de votre terrasse par l’extérieur, bien que cette technique soit plus onéreuse.

Le choix de l’isolant

Il existe toute une diversité d’isolation (polystyrène polyuréthane, laine de roche, laine de verre, laine de mouton, fibre de bois, etc.). Chacune de ces matières présente des avantages et des points faibles. Aussi, les isolants existent en diverses épaisseurs. Cette épaisseur dépendra de la surface disponible pour poser l’isolant. Le mieux serait alors de vous faire conseiller par un professionnel pour le choix de votre isolant.

La pose de l’isolant

La technique de pose de l’isolant dépend du fait qu’il soit rigide ou souple. Il peut être cloué, agrafé ou encore collé. Aussi, la majorité des isolants nécessitent la mise en place d’une vapeur et d’un frein pour assurer la protection de votre charpente contre la condensation et l’humidité.

Choisir la meilleure isolation thermique : Comment y procéder ?

Choisir la meilleure isolation thermique

Afin de garantir le confort des habitants d’une maison et de réduire les dépenses énergétique, l’isolation thermique est un procédé à ne pas négliger. Elle consiste à réduire les déperditions énergétiques. De nos jours, divers alternatives sont disponibles en termes d’isolation. Pour bien faire le choix, vous trouverez ici les détails.

Pourquoi isoler la maison ?

L’isolation consiste essentiellement à économiser et à garantir le confort des habitants de la maison. Il existe l’isolation phonique ainsi que l’isolation thermique. La première se réfère à l’isolation du bruit intérieur et extérieur. Cela permet notamment d’éloigner les nuisances sonores.

Quant à la seconde, elle offre la possibilité de se protéger face à la chaleur et le froid. Lorsque l’isolation thermique est performante, elle permet de réduire les déperditions caloriques et les échanges de chaleur. Cela limite le recours au chauffage en hiver et à la climatisation en été, diminuant ainsi la consommation en électricité.

En baissant cette consommation en énergie, vous contribuez à la réduction de l’émission de gaz à effet de serre. Vous prenez ainsi part dans la préservation de l’environnement.

Choisir l’isolant thermique

Le choix de l’isolant thermique dépend amplement des différentes particularités de l’habitation et de vos préférences personnelles. Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez explorer le site toituresstreveler.be. Les isolants les plus utilisés sont les minéraux. Il s’agit, entre autres, de la laine de verre, la laine de roche et autres. Bien qu’ils ne soient pas très écologiques, certains fabricants ont décidé de les lier à des éléments naturels pour permettre leur recyclage.

Par la suite, on retrouve l’isolant synthétique. Ce dernier est issu du pétrole ou des dérivés. A l’instar, nous pouvons citer le polystyrène. Accessible à moindre coût, ce type d’isolant attire un grand nombre d’utilisateurs. De plus, sa performance thermique est satisfaisante. Par contre, il est assez difficile de recycler le polystyrène.

Depuis quelques années, le recours aux isolants naturels a augmenté. Ces derniers se distinguent par leur caractère respectueux de l’environnement et de la santé. On peut notamment faire usage de l’ouate de cellulose ou encore du chanvre.

Les zones prioritaires

Généralement, la déperdition énergétique a lieu à travers les combles ainsi que la toiture. En effet, 30% de la chaleur qui s’échappe d’une maison mal isolée vient des combles et de la toiture. Ainsi, cette zone est à isoler en premier afin d’améliorer l’isolation thermique de la maison.

Par la suite, il faudrait s’occuper des murs notamment les parties froides et celles qui font face à la pluie. Cela permettrait de les préserver contre l’humidité.

Puis, les portes et fenêtres sont à bien isoler. Cela peut être effectué en adoptant du survitrage ou bien un double ou triple vitrage. Les planchers sont aussi à isoler.

Comment connaître l’isolation adéquate ?

Pour choisir la meilleure isolation de son logement, il est essentiel de procéder à un bilan thermique. Ce dernier est entrepris par un professionnel. Il se chargera d’étudier la conformité de la maison à la réglementation en vigueur.

Grâce à ses compétences et expériences, il pourra déterminer les sources de déperditions de chaleur. Cela lui permettrait d’identifier votre consommation et vos besoins en chauffage.

Suite au bilan, le professionnel vous exposera tous les ponts thermiques à supprimer. Les ponts thermiques sont les zones où la barrière isolante est détériorée. D’où le passage facile de la chaleur. Le professionnel dispose de l’outil approprié pour détecter ces ponts thermiques et vous conseillera sur la meilleure méthode d’isolation.

Isolation thermique : comment assurer le confort d’hiver ?

confort d’hiver

Le confort de votre maison dépend grandement de la bonne gestion de la température de votre intérieur. Surtout en hiver, on essaye tous de rester loin du froid de l’hiver et bien au chaud chez soi. Cependant, le confort d’hiver ne sera pas assuré sans une isolation thermique optimale et adaptée. Pour en savoir plus, voyons à travers cet article les éléments importants pour assurer votre confort d’hiver.

Confort d’hiver : qu’est-ce que c’est ?

En période de grand froid, une différence de température de quelques degrés seulement entre l’ambiance et les parois ou les pieds et la tête peut vous faire frissonner. Avec une mauvaise température, on peut vivre une sensation d’inconfort chez soi. Cette sensation d’inconfort se présente dès que l’écart de température est supérieur à 3 °C. Cette différence de température est due à ce qu’on appelle « paroi froide ». La meilleure solution est bien sûr d’aménager une bonne isolation de vos parois.

Isoler vous permettra alors de faire régner une température agréable à vivre dans votre intérieur. Pour assurer votre confort thermique et permettre une température de 19 °C en hiver, veillez à ce que votre maison soit parfaitement isolée. De plus, si votre maison n’est pas suffisamment isolée et que la température n’est pas idéale, cela va entraîner une augmentation de votre consommation énergétique. Avec la bonne isolation, la bonne température et une ventilation adéquate, vous pouvez garantir votre propre hygiène de vie et l’état de votre maison.

Comment améliorer le confort thermique en hiver ?

En été, le plus important est d’assurer une forte résistance thermique à vos parois, avoir des surfaces vitrées bien orientées, mais aussi assurer une ventilation nocturne de la maison pour évacuer la chaleur. En hiver, les besoins ne sont pas les mêmes. En effet, il faut permettre un confort thermique idéal tout en évitant la consommation trop importante d’énergie. Le confort d’hiver dépend donc grandement tout comme le confort en été de la bonne isolation de la maison.

Un logement suffisamment isolé peut vous aider à éviter les perditions de consommation d’énergie. L’isolation thermique concernera ici non seulement de la toiture et des combles, mais également des murs, des fenêtres et même du plancher. Mais parmi tous ces facteurs, la toiture reste la plus importante, car elle représente 30 % des pertes d’énergie de la maison. Pour faire face au grand froid alors, pensez à faire vérifier l’état de votre toiture et permettre une réduction de vos factures d’énergie.

En plus de l’amélioration de votre isolation, il est également judicieux de choisir avec soin votre isolant thermique. Il est possible que votre maison soit bien isolée en hiver, mais devient très inconfortable en été. Ce souci est souvent rencontré lorsque l’isolant que vous avez choisi est inadapté. L’isolant a en effet pour rôle de limiter les perditions en chaleur en hiver et absorber le plus de chaleur venant de l’extérieur en été. Les isolants les plus efficaces qui assurent ces deux rôles en hiver et en été sont la laine de bois ou la perlite expansée.