Guide pour bien dimensionner ses fenêtres de toit 

dimensionner ses fenêtres de toit 

Les fenêtres de toit sont d’une utilité certaine dans l’aménagement de l’espace intérieur. Lorsque vous comptez par exemple aménager vos combles, vous ne pouvez pas vous en passer. Elles vous assurent une bonne luminosité. Mais pour bien jouir du dispositif, il est important de prendre les dimensions normales pour en assurer une bonne pose. Si vous désirez bien dimensionner vos fenêtres alors vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous sert de guide.   

La détermination des mesures des fenêtres de toit en rénovation

La détermination des mesures des fenêtres de toit n’a rien de compliqué dans le cadre d’une rénovation. Pour procéder à l’opération, il est recommandé de connaitre le type d’ouverture dont vous disposez. Vous devez donc vous référer aux plaquettes d’identification des fenêtres de toit. Celles-ci sont situées sur les ventaux de la fenêtre ouverte. 

Elles font mention de la catégorie et aussi la taille fenêtre de toit. Ces inscriptions rendent le remplacement d’une ancienne fenêtre bien plus facile. 

De plus, ces informations vous permettent de procéder au changement de la fenêtre avec facilité et célérité. En effet, vous n’avez pas besoin de vous tracasser pour faire l’achat des accessoires utiles à la rénovation de la fenêtre. 

mesures correctes de la fenêtre de toit

Mais il arrive des situations dans lesquelles les différentes informations par rapport à la fenêtre n’y figurent plus. Cette absence est liée au caractère illisible de l’autocollant du fait des intempéries de la nature. 

Dans ce cas, la solution qui s’offre à vous est de relever les différentes mesures de la fenêtre. 

Prendre les mesures correctes de la fenêtre de toit

Pour la prise des mesures de votre fenêtre de toit, vous avez besoin d’un mètre ruban. Il n’est pas exclu de faire usage d’un mètre pliant. Cependant, il vous faudra de la précision pendant l’opération. 

Ainsi pour procéder à la prise de mesure, vous devez :

  • Prendre la mesure de la cote intérieure de la rainure du cadre :

Prenez la mesure des rainures. Vous pouvez également prendre la dimension des bords de l’embrasure située du côté interne. La hauteur et la largeur seront prises en millimètre. Avec ces mesures, vous devriez normalement être en mesure de lancer la commande de votre fenêtre. 

  • Prendre les mesures externes du cadre applique
fenêtre de toit

Vous devez aussi prendre les mesures des finitions extérieures du cadre applique. Mais ces mesures sont importantes lorsque vous comptez procéder au changement de l’embrasure interne.

  • Prendre les dimensions des vides 

Il est important de prendre les dimensions de l’espace vitré. Il s’agit de la distance qui sépare deux bords de cadre opposés. Prenez également le soin de prendre les mesures du vide ventail. À défaut, relevez la longueur ainsi que la largeur du ventail. 

  • Relever la mesure de la largeur d’ouverture

Il s’agit de la plus grande distance qui sépare le bord situé en bas du ventail et celui qui est situé en hauteur du cadre de la fenêtre. Attention, cette mesure doit être prise lorsque la fenêtre est ouverte. 

Démoussage de toiture : quand et comment procéder ?

Démoussage de toiture quand et comment procéder

Progressivement, des végétaux se mettent à proliférer sur la toiture, peu importe le matériau utilisé. Cela donne visiblement un aspect négligé avec tous ces lichens et autres algues qui débordent. Sans un minimum d’entretien, la conséquence peut être préjudiciable à la couverture et son étanchéité. Le confort du logement diminuera, et les occupants le ressentiront. La chose à faire consiste à démousser la toiture. Quand le faire, mais surtout comment procéder ?

Le moment pour démousser

Le moment pour démousserLa date pour traiter mousses et lichens sur toiture dépend de deux facteurs. Il s’agit :

  • Du matériau de la couverture : les végétaux se développent plus vite sur les ardoises et les tuiles ;
  • La pente du toit : qui peut être plus ou moins raide.

Le climat a également une grande incidence, car les écarts de températures et les fortes intempéries participent à la formation de mousse. Il en est de même pour l’environnement immédiat du domicile, selon qu’il y ait une proximité avec des arbres ou non. Dans le cas d’une nouvelle construction, il est recommandé d’attendre une décennie avant de démousser pour la première fois. Par contre, l’opération doit être plus fréquente pour les habitations plus anciennes.

Dans ce cas, vérifier l’état de la toiture et démousser est recommandé tous les deux ans. Ne faites rien vous-même, car un spécialiste est mieux recommandé pour ce type de travaux. Monter sur une toiture peut être dangereux, et vous n’avez certainement pas les compétences pour cela. Ceux qui possèdent un jardin doivent éviter le démoussage en automne. C’est la période où les feuilles tombent le plus. Vérifier la météo est important, pour que l’application des traitements se fasse bien.

Comment démousser ?

Comment démousserCommencez l’opération par un nettoyage des gouttières, afin d’éliminer les débris qui y sont. Frottez ensuite la toiture pour la débarrasser des traces visibles de végétaux. Pour cela, il faudra utiliser une brosse assez dure et de l’eau. L’usage de détergent est proscrit, et notamment de l’eau de Javel. Vous ne réussirez qu’à endommager vos tuiles, et surtout les ardoises. Quant au rinçage, il peut se faire avec un tuyau ou un nettoyeur. Qu’il soit basse ou moyenne pression n’a pas d’importance.

Par contre, il ne faudra pas utiliser un nettoyeur haute pression au risque de détériorer le matériau de couverture. Dès que la toiture est nettoyée, il faut à présent appliquer un produit particulier. Son rôle est de freiner l’apparition des végétaux. Il s’agit quelques fois d’hydrofuges, dont le rôle est de lutter contre :

  • Les mousses ;
  • Les algues ;
  • Les champignons.

De plus, le matériau de couverture gagnera en imperméabilité. Les probabilités d’infiltration et dégâts causés par le gel sont diminuées. L’application doit se faire du haut vers le bas de la toiture, en plusieurs couches au besoin. Un rinçage peut être nécessaire, mais il faudra considérer l’état initial du toit pour l’envisager. Dans le cas contraire, les déchets s’en iront avec la prochaine pluie.

Le démoussage est une opération qui permet de nettoyer la toiture, et lui conférer de la durabilité. La fréquence à laquelle opérer est de 10 ans pour une nouvelle construction, et de 2 ans pour une ancienne. Quant à la procédure, contacter un spécialiste est la meilleure chose à faire.

Conseils pour réguler la température de chaque pièce d’une maison

réguler la température

Comme chaque pièce de la maison possède ses propres caractéristiques, la température dans chacune d’être sera différente. En effet, la température d’une chambre à coucher ne sera pas la même que pour la salle à manger. Toutefois, le contrôle de la température n’est pas toujours chose évidente. Pour vous aider alors, découvrez à travers cet article quelques points importants sur la régulation pièce par pièce de la température d’une maison.

La température idéale pour chaque pièce

Chaque pièce de la maison aura une température qui sera la mieux adaptée. Ainsi, dans les pièces à vivre comme la cuisine, le salon ou la salle à manger, la température idéale est de 19 °C. Par contre, pour les chambres à coucher, une température entre 16 ° et 17 ° est adaptée. Lorsque vous êtes sous la couette, le chauffage n’est pas tout à fait obligatoire. De plus, une chaleur trop forte peut avoir des impacts sur la qualité de votre sommeil. Toutefois, pour la chambre de bébé, une température entre 18 et 19 ° est plus conseillée.

Pour l’entrée, les toilettes et les dégagements, vous pouvez réguler une température de 17 °C. Si vous souhaite réduire votre consommation d’énergie, il est préconiser de mettre une température de 14 °C dans les pièces inoccupées telles que le sellier, le grenier ou la cave. Aussi, si vous êtes absent pendant plus de 24 h, vous pouvez même réguler à 12 ° C. Parmi toutes les pièces de la maison, la salle de bain est certainement celle qui sera la plus chauffée. En effet, il vous faudra une température ambiante allant de 19 à 22 °C pour garantir le confort nécessaire pendant vos bains.

Réguler la bonne température pour chaque pièce

Pour réguler la température idéale pour vos pièces, il sera possible de faire installer un thermostat pour chaque pièce. Il sera également possible d’équiper vos radiateurs d’un robinet thermostatique. Il s’agit ici d’un système de régulation qui fonctionne sur un radiateur électrique comme sur un radiateur à eau. Il existe plusieurs modèles de robinets thermostatiques, tout dépend de votre radiateur. En effet, il y a le robinet à sonde intégrée et le robinet programmable.

Si votre radiateur est inaccessible, il vous faudra un robinet à sonde distante ou un robinet commande à distance. Le plus avantageux de ces modèles reste tout de même le robinet programmable. En effet, il permet de gérer heure par heure la température de vos pièces. Ainsi, vous pouvez faire de réelles économies en énergie, car vous aurez la possibilité de régler la baisse de température pendant vos heures d’absence.

Aussi, il est possible de combiner l’utilisation d’un thermostat d’ambiance avec un robinet thermostatique. L’utilisation de ces deux systèmes vous permettra de réaliser une gestion plus précise de la température de vos pièces. Vous pouvez également utiliser un dispositif plus moderne comme un programmateur. Il s’agit d’un système qui programme la régulation de la température selon vos absences, vos retours à la maison ainsi que vos heures de coucher et de lever. Ainsi, vous pouvez éviter le gaspillage d’énergie et réduire vos factures.